LE PRODUIT

Les miels d'Alsace IGP sont issus de nectars ou de miellats. Ils comptent 6 crus : le miel de sapin, le miel de châtaignier, le miel d'acacia, le miel de tilleul, le miel de forêt et le miel de fleurs. Les couleurs varient du brun foncé au brun clair avec des reflets verts pour les miels de miellats en passant par des couleurs plus claires se rapprochant des miels de fleurs.

ARÔMES & SAVEURS

La palette arômatique des 6 crus est très complexe, débutant sur des notes de résine, de balsamique, avec des odeurs plus suaves, d'arômes de robinier et des goûts mentolés accompagnés d'une légère amertume pour finir sur des arômes complexes liés au mélange de nectar. Ils offrent un pouvoir sucrant très marqué.

UN PRODUIT, UN TERRITOIRE

La diversité des miels alsaciens est directement issue de la diversité des écosystèmes, puisque l'Alsace se caractérise par une zone de montagne (Vosges et Jura) couverte de résineux essentiellement, une zone de collines et plateaux de vignes, de prairies permanentes et de forêts de hêtres et de châtaigniers et d'une zone de plaine (cultures, prairies naturelles et forêts).

UN PRODUIT RECONNU

La production de miel remonte au VIIIème siècle, c'est dans les abbayes (Murbach,Lucelle, Munster…) que se développe le mieux l'art de soigner les abeilles. Comme en atteste une étude réalisée, l'affirmation des crus de miel d'Alsace remonte aux alentours de 1880 et même au XVIIIème siècle pour le miel d'acacia. Le miel de sapin ne gagne ses lettres de noblesse qu'à la fin du XIXème siècle.

Le saviez-vous ?

A la Saint-Joseph, le jour de fête des apiculteurs, ces derniers se rendaient en grande tenue dans les forêts pour voir les arbres et détacher, à l'aide d'un long couteau en bois et d'une fourche à 3 dents, les pains de miel.

CONTACTEZ LES PRODUCTEURS

Association pour la Défense et la Gestion du miel d'Alsace

Maison de l'AgricultureEspace Européen de l'Entreprise
67300  SCHILTIGHEIM
France

Tél. : 03 89 73 74 58

Site web: http://miel.alsace/

* mention obligatoire

DE LA RÉGION

Crédits photos: Chambre d’agriculture d'Alsace