LE PRODUIT

Les vins blancs secs s'expriment par des arômes de fruits exotiques avec de la fraîcheur et une certaine minéralité. Les vins rouges, à la robe soutenue, évoquent les fruits noirs avec des notes torréfiées et épicées. Les tanins sont à la fois puissants et élégants.
Elevés en fûts de chêne, les rouges sont des vins racés et de belle expression que l'on apprécie après quelques années.

ARÔMES & SAVEURS

Les vins blancs présentent des arômes floraux avec parfois une pointe de pierre à fusil. Ils se montrent assez vifs en bouche sans être trop acides.
Par ailleurs, les sols du vignoble sont un terrain de prédilection pour le merlot, cépage dominant de l'appellation. Le calcaire à Astéries apporte des arômes de mûres et de cassis, auxquels s'ajoutent les notes épicées du fût.

UN PRODUIT, UN TERRITOIRE

La plus ancienne mention qui atteste d’une tradition viticole à Montravel remonte à 1080 lorsque des bénédictins, installés dans le secteur, y ont cultivé le blé et la vigne. Au temps du Tertiaire, la mer avait déposé des calcaires sur ces terres (propices pour la culture de la vigne).
La commune de Montravel a par la suite été rasée sur ordre de Louis XIII lors des guerres de religion.

UN PRODUIT RECONNU

Le vigneron le plus célèbre de Montravel est sans nul doute le philosophe Michel Eyquem de Montaigne, maire de Bordeaux, dont les vignes s'étendaient au pied de la tour sur laquelle il aimait se retirer pour écrire.
En 1937, la production reconnue en appellation était constituée essentiellement de vins blancs. Les vins rouges ont été intégrés en 2001.

Le saviez-vous ?

In monte revelationem (« en montant j'ai eu la révélation » en latin). Telle serait l'origine du nom de l'ancienne commune de Montravel, en référence au village fortifié qu'elle fut.

CONTACTEZ LES PRODUCTEURS

Fédération des Vins de Bergerac et de Duras (FVBD)

Pôle viticole des vins de Bergerac
24112  BERGERAC CEDEX
France

Tél. : 05 53 24 71 77

Site web: http://www.fv-bergerac.fr/

* mention obligatoire

DE LA RÉGION

Crédits photos: IVBD, L. Mazalrey